Gymnastique, Athlétisme, Badminton

o  Athlétisme:

 

1.      Les compétences visées :

 

v  Gérer ses ressources afin d’optimiser sa performance.

 

v  Adopter des stratégies individuelles pendants l’apprentissage et percevoir son impact sur la performance.

 

 

Le 50 m, 100 m

 

En compétition le départ du sprint court plat se fait dans des « start-in-bloks », les sprinters sont sous les ordres d’un starter : lorsque celui-ci dit « A vos marques » tous les sprinters qui se trouvent au départ de la course se positionnent dans les start-in-bloks, à « Prêt ! » Les coureurs se mettent en déséquilibre vers l’avant, et au coup de feu les coureurs partent. Au deuxième  faut départ l’athlète sera éliminé.

Et si  lors de la course il marche sur l’une des deux lignes du couloir alors il sera également éliminé !

 

Le 1000m :

 

Dans cette course il y a peu de règles, le départ se fait debout et le starter ne dit plus « prêt ! » avant le coup de feu. Les coureurs peuvent être jusqu'à vingt dans la même course, il est juste interdit de courir en dehors de la piste.

 

Le lancer de javelot :

 

Le lancer de javelot est une épreuve plus technique que physique, on a droit à une longueur d’élan, à un temps de concentration qui ne doit pas dépasser les 60 secondes. Pour que le lancer soit mesurer il faut que le lanceur n’ait pas marché sur la ligne blanche sinon ont dit qu’il a « mordu », le javelot doit également atterrir sur la pointe en premier et dans une certaine zone délimitée par deux traits en diagonales blancs.  

 

 

o  Gymnastique:

 

 

1.      Les compétences visées :

 

v   Construire et réaliser des projets pour un meilleur produit sportif.

 

v   Gérer l’effort pour prévenir les risques pendant la pratique sportive ou de loisir.

 

 

2.      Historique :

 

La gymnastique, telle que nous la concevons aujourd'hui, c'est-à-dire une série de mouvements physiques, semble avoir une origine très ancienne, puisqu'un traité écrit par l'empereur chinois Huangdi, peu après 2700 av. J.-C., contient déjà une série de préceptes gymniques et diététiques.


La gymnastique antique :


              Le mot «gymnastique» vient du grec gumnos, «nu». En effet, les athlètes grecs pratiquaient leurs exercices physiques complètement nus, le corps enduit d'une couche d'huile, saupoudrée de sable fin, afin d'éviter la déshydratation. Apparu dans les cités ioniennes, puis en Grèce continentale, le gymnase est un lieu d'entraînement pour les hoplites, qui représentent la cité lors des jeux Olympiques. Pour les Romains, la gymnastique est d'abord et surtout un moyen d'aguerrir les soldats des légions, mais elle est aussi une façon d'entraîner les gladiateurs.

 

 

3.      Le contenu :

 

Pour la composition de l’exercice au sol, l’élève est libre de choisir dans la gamme des éléments gymniques qui lui est proposée, Néanmoins, il doit dans son choix respecter  les exigences suivantes sous peine d’être pénalisé.

   1°) L’enchaînement doit être constitué au moins de 7 éléments gymniques.

            2°) Toutes les familles d’éléments gymniques doivent être représentées.

L’élève peut dépasser le nombre d’éléments exigés.

L’évaluation en gymnastique tient compte de 2 facteurs :

      Difficulté, Exécution.

 

o  Badminton

 

1.      Les compétences visées :

 

 

v  Utilisation des techniques physiques et sportives pour créer et trouver des solutions adéquates dans les différentes situations sportives. 

 

 

v  Acquisition et développement des connaissances relatives aux  activités physiques et sportives.

 

 

 

2.      Historique

Nommé Poona en Inde, dont il est originaire, le badminton fut importé en Grande-Bretagne par des officiers de l'armée des Indes et joué à Badminton House, résidence du duc de Beaufort, dès 1873. C'est là, en effet, que le jeu fut pratiqué pour la première fois, d'où le nom qu'il devait recevoir par la suite.

En 1878 était fondé à New York le Badminton Club qui est le plus ancien club de badminton. Le développement du jeu fut rapide, et, dès 1893, la Badminton Association était créée en Grande-Bretagne. Le club de Bath codifia ce jeu de volant en 1887. La Badminton Association, fondée en 1895, organisa en 1899 le premier tournoi international de Westminster. L'Angleterre et l'lrlande remportèrent très souvent ce tournoi, mais les pays scandinaves et l'Indonésie l'ont, par la suite, remporté également. Les grandes compétitions sont: le tournoi international de Westminster, annuel; la coupe Thomas, fondée en 1949 et jouée à Singapour tous les trois ans; les championnats de France internationaux, créés en 1909. En France, la Fédération française de lawn-tennis abrite la commission de badminton.

 

 

 

3.      Précis du règlement et définition :

 

Activité d’affrontement de type « débat », où chaque joueur cherche à faire tomber le volant dans le camp adverse avec une raquette.

Opposition interindividuelle avec recherche de déséquilibre,

Le serveur passe le service à l'adversaire dès qu'il a commis une faute. La partie se joue en deux sets gagnants de 21 points pour les messieurs (en double et en simple), en deux sets gagnants de 21 points (en simple) pour les dames. Si le serveur ou son partenaire fait une faute, l'adversaire prend le service et il marque le point (tie break).

Chaque fois que le service change de camp, on recommence toujours à servir du côté droit. Le gagnant de chaque manche conserve le service au début du set suivant.

 

4.      Les principaux gestes

 

Dégagé,

Smash,

Amorti,

Contre amorti.

1.      Croquis du terrain

 

            Le terrain de badminton est un rectangle de 13,40 m de long sur 5,20 m de large (en simple), et 6,10 m (en double). Ces dimensions comprennent deux couloirs, larges chacun de 0,45 m et qui s'étendent sur toute la longueur du terrain. Le court est divisé en deux par un filet tendu au-dessus du sol. Celui-ci doit être en ficelle fine tannée, à mailles carrées de 19 mm. Sa longueur peut varier entre 5,18 m et 7,31 m, et sa hauteur doit être de 1,52 m au centre et de 1,55 m aux poteaux, La raquette de longueur 68cm en tout, le tamis 29cm sur 23cm. Le badminton se pratique en salle ou dans des endroits totalement abrités du vent, car le moindre souffle d'air suffit à déporter le volant. Il est possible d'utiliser un terrain de tennis couvert sur lequel on peut tracer quatre courts de badminton. Le sol doit être dur, en parquet ou en ciment.

 

 

http://www.tarbiya.ma/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site